Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

ALLOCUTION DE Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores à l’occasion de la Remise des Prix aux meilleurs élèves et de Certificats de Mérite aux Lauréats, des Examens nationaux, session 2020, de l’Ecole MADARIS AL-IMANE

Publié le


 

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

 

C’est un réel plaisir pour moi d’être ici parmi vous, à l’Ecole Madaris Al-Imane, de l’ONG «Association Al Imane de Bienfaisance», afin de prendre part à la Cérémonie de Remise de prix aux meilleurs élèves et de Certificats aux Lauréats, des examens nationaux de cette année scolaire.

J’ai tenu à prendre part à cette cérémonie,  pour saluer, à travers ma présence,   cette louable initiative d’attribuer des prix aux élèves, car  elle constitue, pour moi,  un bel encouragement pour nos enfants qui verront à travers ces prix,  l’importance et l’utilité de déployer encore plus d’efforts,  pour faire partie des meilleurs, et cela  conformément aux principes de notre religion, l’Islam.

J’ai également souhaité, par ma présence ici aujourd’hui, vous dire en personne, l’importance que le Gouvernement comorien et moi-même accordons à l’enseignement bilingue,et surtout Franco-Arabe, dans notre pays, /en tant que pays musulman, en permettant à nos enfants de maîtriser ces deux langues importantes /dès leur jeune âge.

Cela leur permettra en effet, de disposer des outils linguistiques de base, dont ils besoin, pour aller chercher le savoir partout dans le monde.

Je saisis alors cette occasion pour adresser mes sincères remerciements à l’endroit de Cheikh Soidik Mbapandza et son équipe, pour avoir pris en considération, lors de l’ouverture de ces bâtiments en 2001, mes conseils visant à faire de cet établissement scolaire, /un modèle dans l’enseignement   franco-arabe aux Comores.

Je les félicite également pour avoir réussi à inculquer à nos enfants l’importance du respect des valeurs et de l’éthique de notre religion.

Je félicite enfin l’Etablissement pour le succès remarquable enregistré à l’issue des examens nationaux.

En effet, comme cela a été dit tout à l’heure, alors que le pourcentage de réussite au niveau national était de 38,2 %, MADARIS AL-IMANE a vu la réussite de 105 candidats sur 133 soit un taux de réussite de 79% dont 39 mentions au Baccalauréat.

Je félicite aussi l’Etablissement,  pour l’excellent travail accompli,  qui lui a permis de faire partie des trois établissements   dont certains des élèves ont obtenu une mention excellente,  à l’examen du BEPC.

Je suis ainsi fier, de voir cettr école figurer parmi les écoles exemplaires du pays, dans l’enseignement bilingue,    etcompter aussi parmi les institutions qui contribuent à la consolidation des valeurs de l’Islam et de notre société et à la préservation du multiculturalisme, tout en accordant une égalité de chance aux enfants de tout genre.

Honorable assistance,

Mesdames et Messieurs,

 

Je voudrais saluer l’ONG nationale «l’Association Al-Imane de Bienfaisance», pour avoir fait de cette école son activité centrale, en plus de ses activités humanitaires et sociales,et l’encourager à poursuivre le travail noble qu’elle accomplit mais aussi à diversifier ses domaines d’intervention, pour contribuer aussi au développement social du pays.

Je saisis néanmoins cette occasion pour souligner l’importance, pour l’ensemble du système éducatif national, de travailler en harmonie avec le Gouvernement et en l’occurrence, le Ministère de l’Education Nationale, afin d’aider le pays à atteindre ses objectifs liés à l’Education.

L’Education constitue en effet, le fer de lance de l’Emergence que nous prônons pour les Comores, d’ici 2030.

C’est dans ce sens que je voudrais demander à l’Association Al-Imane de Bienfaisance  mais aussi à toutes les ONG opérant aux Comores,  de tenir fortement compte des politiques et des programmes sectoriels du Gouvernement  dans leur planifications annuelles et l’exécution de leurs programmes.

Pour sa part,  le Gouvernement continuera de faire tout ce qui est en son pouvoir  pour appuyer ce secteur important  notamment à travers la poursuite des réalisations des infrastructures routières et énergétiques,  afin de faciliter l’accès des élèves aux établissements  et leur permettre de travailler dans des meilleures conditions.

Mesdames et Messieurs,      

Permettez-moi de saisir l’occasion de cette cérémonie pour attirer l’attention de nous tous, sur les faits de société qui défraient la chronique ces derniers temps et qui risquent de compromettre la paix et la stabilité qui règnent dans notre pays et ternir son image à l’étranger.

            Je veux parler des actes de violence et notamment les viols, les agressions sexuels et les assassinats qui ont lieu dans notre pays et qui prennent, au fil des jours, une tournure de plus en plus inquiétante.

            J’ai déjà donné aux départements concernés de la Justice et de la Défense les instructions nécessaires afin que toutes les mesures soient prises pour mettre fin à cet engrenage inacceptable.

Je leur ai demandé de prendre toutes les mesures nécessairespour prévenir ces agressions fortuites mais aussi pour mettre fin à l’impunité de ceux qui pensent qu’ils peuvent se faire justice eux-mêmes et transformer notre pays en une jungle où c’est la loi du plus fort qui prévaut, sans en être inquiété.

Mais je voudrais aussi que les Ecoles, les Madrass et les Universités s’approprient aussi cette lutte, à travers l’éducation aux valeurs de l’Islam, notre religion qui prône le patriotisme, la paix, la tolérance et le respect de l’autre mais aussi par la sensibilisation sur les voies et moyens de prévenir ce fléau, de dénoncer et de sanctionner les auteurs de ces crimes.

Je suis convaincu qu’en mutualisant nos efforts, nous réussirons à empêcher notre pays, qui est connu pour son climat de paix, de sombrer, comme malheureusement beaucoup d’autres pays de la région et du monde, dans la violence gratuite et l’anarchie.

C’est ainsi que nous prémunirons le mieux notre pays,contre les actes barbares et lâches   qui n’ont rien à voir avec les enseignements et les valeurs de notre religion, afin de contribuer à la lutte engagée dans le monde,   contre le terrorisme et toutes les formes d’extrémisme.

Et pour conclure, je voudrais saluer l’esprit créateur de notre frère Cheikh Soidik Mbapandza et féliciter l’Ecole Madaris Al-Imane, pour la bonne organisation de cet évènement, féliciter également tous les lauréats de cette Cérémonie et leur souhaiter pleine réussite dans leurs études.

Je vous remercie.