Union des comores
 
 
 Accueil  
 Actualités  
 Le Président
 La Présidence
 Les Institutions  
 Le Gouvernement
 Union des Comores
 Actes officiels  
 Services entreprises  
 Ecrire au Président  
 Partenaires  
 Forum  

 

Album photos du Président
Photos du président 
 
METEO COMORES
 
Le Président de la République a effectué la prière de ce vendredi à Salimani-Itsandra

Le Président de la République, Son Excellence Dr IKILILOU Dhoinine, a effectué la prière de ce vendredi 11 janvier 2013 à Salimani-Itsandra en compagnie de son Directeur de cabinet, du Gouverneur de l’île de Ngazidja et de plusieurs personnalités.

Dr IKILILOU Dhoinine et la délégation qui l’a accompagné, ont été accueillis à leur arrivée à la mosquée par la notabilité de la ville. C’est l’ancien Ministre de la Coopération avec le monde arabe, Foundi Aboubacar Abdillah qui a prononcé le mot de bienvenue.

Dans son intervention, Foundi Aboubacar a insisté sur la nécessité de l’entente et de l’unité. L’ancien Ministre de la coopération a rappelé la discorde qui a longtemps miné les relations entre les anciens Présidents de l’Union et les Gouverneurs des iles et s’est félicité de l’entente et de la volonté de travailler ensemble, manifestées par le Président IKILILOU et les Gouverneurs.

Selon lui, cette étroite collaboration a permis de grandes avancées sur la construction du pays, notamment la réfection des routes, des écoles, des hôpitaux et le désenclavement aérien et maritime.

Foundi Aboubacar a remercié le Chef de l’Etat pour le décret de promulgation de la loi portant règlementation générale des pratiques religieuses en Union des Comores, signé le 8 janvier dernier, et qui dispose qu’en matière des pratiques religieuses, la doctrine Ahli Sunnat wal Djamaa sous couvert du rite (Madhhab) Al Chafii est la référence religieuse officielle en Union des Comores et dans les mosquées.

« Je vous demanderais à vous Excellence Monsieur le Président et au Gouverneur et avec tous les Gouverneurs d’ailleurs, de travailler encore plus étroitement pour l’intérêt de la population comorienne » a-t-il conclu.

Le Chef de l’Etat a ensuite dirigé la prière sur la dépouille mortelle de Toihir Said Ali, petit frère du procureur de la République Mohamed Houssein Said Ali.

Pour sa part, M. Said Ahmed Abdou, ancien membre de la Cour Suprême, a félicité le Président de la République pour avoir joint la parole aux actes, s’inspirant ainsi, de la parole du prophète SW qui recommande d’éviter la palabre au risque de basculer dans le mensonge. Pour M. Abdou, Salimani est non une ville pieuse où plusieurs miracles se sont produits, mais c’est aussi la ville où ni les soirées dansantes, ni les toirab n’ont de droit de cité. « C’est une ville qui sait différencier le sérieux du ridicule, la crédibilité du discrédit, tout en donnant au pays des hommes politiques et des techniciens de valeur : elle est à l’origine de la coopération multilatérale arabo-comorienne initiée par Foundi Aboubacar et c’est le Colonel Hassan Said Harouna qui a défendu et organisé contre vents et marées, la première intervention militaire pour libérer l’île d’Anjouan du séparatisme. « Vos frères de Salimani sont disposés à vous apporter leur savoir-faire » a conclu M. Said Ahmed Abdou

De son côté, le Président de la République a souhaité que des rencontres de ce genre soient régulières entre les autorités et la population. Il a déclaré ne rien ignorer de l’importance et du rôle de la ville de Salimani. Pour lui, le moment le plus difficile n’est pas celui des campagnes car chacun apporte sa contribution, c’est l’après, c’est à dire la distribution des rôles dans l’Etat qui est difficile car chacun cherche à tirer la couverture vers lui et les siens.

Le Chef de l’Etat s’est dit conscient de tout cela, et qu’il veillera à ce que tout ce qui est possible soit fait, car comme l’a dit Foundi Aboubacar, ‘’ unis, nous pourrions faire beaucoup de choses’’.

« Je remercie le Tout Puissant pour ce qui a pu se faire en moins de deux ans, car je sais que beaucoup de choses auraient pu se faire si ce n’était la mésentente qui a marqué la mandature de mes prédécesseurs et les Chefs des exécutifs des îles » a-t-il poursuivi.

Il a ajouté que si les gouverneurs jouaient les blocages, il n’arriverait pas à réaliser ce qui est visible aujourd’hui. « Grâce à l’entente et à la concertation régulières entre nous, nous franchissons des étapes et le Gouverneur de Ngazidja me tient toujours au courant de ce qu’il fait, c’est cela qu’il faut pour aider ce pays et c’est ce que veulent les Comoriens et non des tiraillements qui ne font que creuser le fossé entre les habitants d’un même pays.

Pour le Président de la République, l’autre facteur de réussite est une réelle participation de la population.

Avant de conclure, le Chef de l’Etat a clairement dit que si son nouveau Directeur de Cabinet Boléro n’est pas du même parti politique que lui, il l’a toutefois choisi, pour sa compétence pour lui confier la mission de redonner du souffle à son action.


 
Imprimer la page
 
 
Découvrez les Comores !
 
   
Recherche sur le site
 
  ACTUALITES
Document sans nom
28 novembre 2014
Le Président de la République a officiellement lancé la semaine de la micro-finance à la Meck-Moroni.

27 novembre 2014
Prestation de serment de M. Mohamed Bakri Abdoulfatah Charif comme mebre de la Cour Suprême, en présence du Président de la République

27 novembre 2014
Allocution du Chef de l’Etat à l’occasion de la présentation des Lettres de Créance du nouvel Ambassadeur d’Algérie près l’Union des Comores.

27 novembre 2014
Le Président de la République a reçu les Lettres de créance du nouvel Ambassadeur d’Algérie

27 novembre 2014
Allocution du nouvel Ambassadeur d’Algérie à l’occasion de la présentation de ses lettres de créance au Chef de l’Etat

Suite +